Mairie de Toulouse

La commune de Toulouse, c’est une hausse de 6% de la population entre 2011 et 2016. La commune située en région Midi-Pyrénées, département de la Haute-Garonne, est la quatrième de France après Paris, Marseille et Lyon.

Le nombre d’habitants est de 475 438. La ville s’étend sur 11 808 hectares avec une densité de 51 habitants par hectare. La ville est surnommée la ville rose. Elle est traversée par le fleuve nommé la Garonne. De nombreux endroits sont donc aménagés pour la promenade. Les espaces verts s’étendent sur 810 hectares. Le domaine agricole représente 220 hectares de surface cultivée. 14 hectares de vigne !

Les étudiants sont bien lotis car la ville occitane accueille la troisième université de France (hors Paris) et plus de 13 000 étudiants sont inscrits à l’Académie de Toulouse. La Mairie de Toulouse, en région Occitanie, c’est 69 élus au conseil municipal. Ce dernier est chargé de gérer, de délibérer sur les affaires de la commune toulousaine. 

salle du conseil municipal de la mairie de toulouse

Conseil municipal


Dans ce conseil municipal, le Maire est le chef. Il a 26 maires adjoints et 42 conseillers municipaux. Les élections se font tous les 6 ans, au suffrage universel. Il y a deux tours. Le conseil municipal se réunit au moins une fois tous les trois mois. Les séances se déroulent au Capitole, dans la grande salle du conseil municipal. Les séances des conseils municipaux sont publiques.

La salle du conseil municipal est décorée de peintures de Paul J. Gervais représentant des monuments de la ville et de sa région, et des scènes champêtres. Des bustes sculptés par Marc Arcis dont celui de Raymond IV et de rois wisigoths sont présents dans des niches. Il y a aussi une plaque de marbre rose qui énumère les maires de la ville depuis 1790

Le Maire de Toulouse

Le Maire de Toulouse est actuellement : monsieur le maire Jean-Luc Moudenc. Il a été élu le 28 juin 2020 pour une durée de 6 ans. Il était déjà maire de la ville rose en 2014.

maire de toulouse, jean-luc moudenc

Les maires de Toulouse depuis 1971

Depuis 2014Jean Luc MOUDENC
2008 à 2014Pierre COHEN
30 avril 2004 au 5 mai 2004Françoise HEBRARD de VEYRINAS
2004 à 2008Jean Luc MOUDENC
23 mars 2001 à 2004Philippe DOUSTE-BLAZY
23 janvier 2001 au 22 mars 2001Guy HERSANT
mars 1983 au 23 janvier 2001Dominique BAUDIS
mars 1971 à mars 1983Pierre Auguste Laurent Antoine BAUDIS


Le Maire est une pièce clé de la politique de la ville. Il fait partie de l’exécutif et il est sous l’autorité du procureur de la République et du préfet. Il représente la commune auprès de différents organismes nationaux et internationaux.

Son rôle est de préparer et d’exécuter les décisions du conseil municipal. Il prépare le budget et veille à ce que ce dernier soit bien réalisé pendant ses années de mandat. Il est officier d’état civil et de la police judiciaire. Il a des missions comme l’enregistrement des naissances et des décès, les célébrations de mariage, le recensement de la population. Il est là pour appliquer les lois de la République Française. Il est aussi responsable du personnel de la mairie (des fonctionnaires travaillant pour l’Etat). Toutes ces tâches ne peuvent pas être accomplies par un seul homme. C’est pourquoi, il se fait aider en déléguant le travail. Les adjoints sont là pour y remédier. 


Les adjoints au maire sont : Daniel Rougé, Laurence Arribagé, Jean-Michel Lattes, Agnès Platteux-Bertrand, Sacha Briand, Nicole Yarden, Francis Grass, Patricia Bez, Olivier Arsac, Annette Laigneau, Jean-Jacques Bolzan, Marion Lalane de Laubadère, Emilion Esnault, Laurence Katzenmayer, Pierre Trautmann, etc.           

La Mairie de Toulouse et Toulouse Métropole sont associés

Toulouse et 36 autres communes sont au sein d’un même projet de développement urbain et d’aménagement du territoire. Depuis 2014, le maire de Toulouse préside Toulouse Métropole. 


La Mairie toulousaine assure les services municipaux. Elle veille à la vie de quartier, des familles et à l’éducation. Toulouse Métropole s’occupe de développer les services publics du quotidien et de proximité. C’est à dire la voirie, les transports, l’eau, la gestion des déchets, l’emploie, le tourisme, l’éclairage public, les marchés publics…


Le fait de décentraliser apporte un essor intercommunale. Depuis 2015, la communauté urbaine est devenue Métropole, avec la naissance de Toulouse Métropole. Cela a commencé en 1992, avec la création du District du Grand Toulouse qui rassemblait à ce moment 13 communes. En 2002, il y a un élargissement à 21 communes. En 2003, à 25 communes. En 2011, à 37 communes.


Les deux collectivités (mairie avec l’administration municipale et celle de la métropole) cohabitent et font une administration commune. Elles font vivre dans la vie de tous les jours, la restauration scolaire, les animations périscolaires, la petite enfance, la propreté, la police municipale, les commerces, l’activité économique, l’écologie, les projets urbains, le sport, les logements, la vie associative…


Le budget de la ville de Toulouse est composé de deux parties : le fonctionnement et l’investissement. Le fonctionnement de la collectivité, ce sont toutes les dépenses et les recettes de chaque année. Le montant est de 553,7 millions d’euros en 2020. Les recettes sont de 597,6 millions d’euros et le personnel est la première charge avec 331 millions d’euros.Pour le budget d’investissement, ce sont les dépenses et les recettes ponctuelles. Celles qui vont modifier de façon durable la valeur du patrimoine. De nouveaux travaux, des acquisitions immobilières…En 2020 les dépenses de ce budget étant de 160 millions d’euros pour 116 de recettes. 


La Métropole toulousaine, c’est donc 37 communes qui regroupent 746 919 habitants en 2014. Il y a 134 élus dont un président, 20 vice-présidents et 15 présidents de commission. La métropole à 15 missions de compétence et 5 pôles territoriaux. Un pôle territorial est un interlocuteur de proximité, qui fait le lien entre les habitants, les communes et Toulouse Métropole. 
Toulouse Métropole permet de faire des économies sur les dépenses publiques. 


Les 37 communes de Toulouse Métropole sont Toulouse et des villes de la banlieue toulousaine comme Aigrefeuille, Aucamville, Aussonne, Balma, Beaupuy, Beauzelle, Blagnac, Brax, Bruguières, Castelginest, Colomiers, Cornebarrieu, Cugnaux, Drémil-Lafage, Fenouillet, Flourens, Fonbeauzard, Gagnac-sur-Garonne, Gratentour, Launaguet, Lespinasse, Mondonville, Mondouzil, Mons, Montrabé, Pibrac, Pin-Balma, Quint-Fonsegrives, Saint-Alban, Saint-Jean, Saint-Jory, Saint-Orens-de-Gameville, Seilh, Tournefeuille, L’Union, Villeneuve-Tolosane. 

Les services de la municipalité de Toulouse, les plus consultés, sont l’admission en crèche publique, l’état civil, les offres d’emploi, les piscines, les menus des cantines et le service de garde. Les passeports sont souvent demandés à l’Hôtel-de-Ville. 
La mairie s’occupe de tous les moments de la vie avec « Toulouse bouge avec les jeunes », des services pour les séniors ou les personnes en situation de handicap. Et, des nouveaux arrivants pour ceux qui viennent emménager à Toulouse. 

La mairie de Toulouse dans le sud-ouest de la France, permet aussi de se faire une idée globale de la commune. Vous pouvez consulter les chiffres de la ville par grandes thématiques. Le patrimoine car Toulouse a de nombreux bâtiments anciens et prestigieux. Vous y retrouverez également des balades d’été, comment se déplacer dans le centre-ville qui est assez petit, les parcs et les jardins, les événements et les dates de rendez-vous à ne pas manquer. Et même des informations sur le port Saint-Sauveur sur le Canal du Midi, qui est classé au Patrimoine Mondial de L’Unesco. 
Les événements de la ville de Toulouse sont nombreux. Citons, le 14 juillet, le spectacle « le gardien du temple », Toulouse Plages, la fête de la musique, le carnaval…

La ville de Toulouse (cité des violettes) est une ville moderne et dynamique. La mairie a mis en place un tas d’application pour faciliter votre quotidien. La ville de Toulouse est présente sur les réseaux sociaux. Le Wifi est développé. le trafic de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, classé au quatrième rang des aéroports de province, s’est beaucoup développé au cours des dernières années. Il a atteint près de 10 millions de passagers en 2019.

Voir la mairie en photos

Le logo de la mairie de Toulouse est

logo mairie toulouse

Pourquoi on appelle Toulouse la ville rose ?


Tout simplement parce que Toulouse a été édifiée en utilisant principalement la brique romaine et la tuile. C’’est donc grâce à Jéricho que Toulouse est une ville rose ! Du fait de nombreux incendies, à l’époque, la brique s’est imposée à Toulouse pour tous les types de bâtiments. … Elle oscille entre le rose, l’orangé et le rouge brun. La couleur de la brique varie selon l’époque de sa fabrication mais aussi selon la luminosité de la journée. La brique toulousaine s’appelle la brique foraine qui représente un module de terre cuite aux dimensions codifiées : 42 x 28 x 5 cm.

capitole de toulouse


A propos de l’hôtel de ville, le capitole de Toulouse

Le Capitole est un monument de la ville française de Toulouse, qui abrite aujourd’hui l’Hôtel de ville et le théâtre du Capitole.

Sa construction a été décidée par les Capitouls en 1190, afin d’y établir le siège du pouvoir municipal. Il est l’emblème de la ville et c’est l’emplacement du pouvoir municipal donc du maire de la ville.

L’histoire de cet édifice commence en 1190 lorsque les consuls de Toulouse recherchent un bâtiment pour héberger la maison commune. L’emplacement n’est pas choisi au hasard. En effet, il est situé loin du château comtal à la limite de la cité et du bourg de Saint-Sernin contre une tour désaffectée de l’ancien rempart gallo-romain. Les capitouls font l’acquisition de nombreux bâtiments et terrains autour de la maison commune afin de regrouper les services administratifs, les archives, la prison, les salles de réunion et de réception.

Au 14ème siècle, la maison commune forme un ensemble fortifié, percé de portes correspondant à la superficie de l’actuelle Capitole et de l’actuel square Charles-De-Gaulle.Au xviie siècle, les capitouls veulent construire un palais municipal unique en France. Sa construction va durer près de deux siècles.

La façade du Capitolium a été bâtie en 1750 pendant dix ans. La façade était à l’origine couverte d’un badigeon blanc. Il fut retiré en 1883 par grattage. En 1974, puis en 1987 et 1994, les façades et les blasons sont rénovés par sablage. Les huit colonnes de la façade en marbre de Caunes-Minervois symbolisent les huit premiers capitouls.

En cette époque, la ville de Toulouse était divisée en huit quartiers : appelés, les « capitoulats ». Chacun était géré par un capitoul. La façade était là pour cacher l’ensemble hétéroclite de bâtiments car les magistrats n’arrivaient pas à l’harmoniser. Elle donne sur la place du Capitole et protège la cour Henri-IV. C’est dans cette cour que le duc de Montmorency, ennemi de Richelieu, fut décapité en 1632.

La tour du donjon, les façades de la cour Henri IV et la façade donnant sur la place du Capitole ont été portées sur la liste de 1840 des Monuments historiques, la première protection de ce type en France, et par arrêté du 11 février 1911. La salle des Illustres, la salle des Pas Perdus, la salle du conseil municipal, la salle des mariages et le grand escalier d’honneur sont classés au titre des Monuments historiques par arrêté du 17 février 1995.

Aujourd’hui, la ville se découpe en plusieurs quartiers de Toulouse et secteurs (et plus des capitoulats), pour un plan de la ville plus facile. La ville rose a aussi des mairies de quartier. 

les quartiers de toulouse

Quartiers de Toulouse


Le secteur 1 est Toulouse Centre et comprend différents quartiers. 

Le secteur Toulouse quartier Centre, situé au cœur de la métropole toulousaine (hyper-centre), accueille 70 000 habitants. Les quartiers ont chacun leur personnalité. Chaque ensemble est doté de nombreux équipements de centralité.
L’offre commerciale du secteur en fait le premier pôle commercial régional. Cet atout commercial est pris en compte et partagé avec les Chambres consulaires et l’ensemble des représentants des commerçants.On y trouve le quartier Capitole – Arnaud Bernard – Carmes – Amidonniers – Compans Caffarelli – Les Chalets/Bayard/Belfort – Saint-Aubin/Dupuy.

Le secteur 2 nommé Toulouse Rive Gauche, a les quartiers suivants

Saint-Cyprien est l’un des plus anciens quartiers de la ville (12 ème siècle). L’église Saint-Nicolas et l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques sont les témoins de cette époque. Ce quartier est aujourd’hui un quartier vivant et culturellement riche. On y trouve, le marché aux livres, le musée des Abattoirs, la Galerie du Château d’Eau.  


Fontaines-Lestang est un quartier pavillonnaire et réputé pour son dynamisme. Le parc Fontaine-Lestang ainsi que le jardin Vestrepain apportent de la verdure au quartier. Autrefois, ce lieu, placé à l’extérieur de la ville, était principalement agricole. Ce n’est qu’au milieu du XIXe siècle que commence son urbanisation. La première école fut construite en 1910.
Le saviez-vous ? La place Vigneau, située devant cette école porte en fait le nom de sa première directrice : Odontine Vigneau.


Le quartier des Arènes est un quartier calme de la rive gauche. À quelques minutes en transport du centre ville, il  est desservi par le métro, le RER, les autobus et le tramway. Il se structure autour du lycée des Arènes, construit sur l’ancien emplacement des arènes du Soleil-d’Or. Ces dernières, construite en 1953 et détruite en 1989, accueillaient des spectacles de tauromachie. Elles sont à l’origine du nom donné au quartier. 
Le saviez-vous ? La tauromachie existe depuis des siècles. Au Moyen-Âge elle était utilisée pour divertir les noblesses espagnoles. Le Cid, chevalier du XIe siècle, en aurait été friand.


Le quartier Bagatelle est assez récent puisque les premières habitations y apparaissent au XXe siècle. Le lotissement pavillonnaire « le Logis » a été construit par les habitants eux-mêmes dans les années 1950. Il n’est qu’à une dizaine de minutes du centre ville grâce à sa station de métro. Bagatelle entre dans le Grand Projet de ville toulousain et connaît de nombreux aménagements. 


Le saviez-vous ?


Le nom « Bagatelle » était celui d’un domaine et d’un petit château construits sur ces terres. Le château a été détruit mais une partie de son parc est encore visible entre la maison de quartier et l’unité territoriale d’action médico-sociale. 

Situé entre Bagatelle et Tabar, le quartier Papus-Tabar-Bordelongue, appartient au Grand Mirail. Il englobe plusieurs types d’habitats différents : des pavillons individuels, des maisons ouvrières, des copropriétés et des HLM.  
Tout comme Bagatelle, ce quartier est récent, construit au tournant des années 1950/1960. Originellement créé pour loger les salariés de grandes entreprises, il s’est progressivement ouvert à une population plus large.  Papus, Tabar et Bordelongue sont trois quartiers liés les uns aux autres. 

Le saviez-vous ? 
Papus est le nom d’un célèbre magicien, ayant vécu de 1865 à 1916. Sa dénomination en tant que « magicien » vient surtout de sa fonction d’occultiste reconnu. 

Mermoz est un quartier verdoyant et animé. Il dispose de divers services et infrastructures de transports. 

Le quartier de La Faourette est situé entre Bagatelle et Lafourguette. Le Parc de la Faourette est un lieu de détente propice aux sorties familiale. La Faourette tient son nom d’une petite métairie du même nom, datée de 1330. En occitan, la « Faureta » signifie « la petite forgeronne ».  

Fontaine-Bayonne est un lieu stratégique, situé entre le centre-ville et le bassin d’emplois (à proximité d’Airbus et du parc d’activités de la Cépière). Le boulevard périphérique bordant le quartier ainsi que la présence du tramway, des bus et du TER, permettent une connexion efficace à l’ensemble de la ville. 

Le quartier Casselardit s’étend le long de la Garonne, face aux Amidonniers. Doté de nombreux espaces verts, il est propice à une vie calme et familiale. Grâce au Zénith de Toulouse, deuxième plus grand zénith de France, le quartier est ouvert à la culture.

Le quartier Cartoucherie, situé à l’ouest du cœur historique toulousain, se constitue en un éco-quartier. En 1792, cet espace était l’Arsenal des Pyrénées. En 1876, un atelier de chargement de cartouche y est créé. C’est ici que le quartier prend le nom de « Cartoucherie ». Ce ne sera qu’en 1996 que la fabrication de munitions prend fin. Aujourd’hui, seules les halles ont été conservées.

Le secteur 3 appelé Toulouse Nord a les quartiers Minimes – Barrière de Paris – Ponts-Jumeaux – Sept-Deniers – Ginestous – Lalande – Trois-Cocus – Borderouge – Croix Daurade – Paleficat – Grand Selve.Toulouse Nord connaît depuis plusieurs années un développement important, ce qui a conduit à l’arrivée de nombreux nouveaux habitants. Il comptait en 2008, 70 626 habitants. L’urbanisation est de plus en plus forte.


Le secteur 4 Toulouse Est compte environ 76 000 habitants. Entre cités d’habitat social, faubourgs, et tissu pavillonnaire, ce quartier propose une grande diversité de formes urbaines et de modes d’habiter. À l’image de cette diversité, les équipements présents dans le secteur répondent à une logique d’équipements de ville voire d’agglomération (Médiathèque, base de loisirs des Argoulets, Piscine et patinoire Alex Jany, …), mais aussi de proximité (maisons de quartier, centres culturels, bibliothèques …), permettant d’accompagner la vie dans les quartiers Lapujade – Bonnefoy – Périole – Marengo – La Colonne – Jolimont – Soupetard – Roseraie – Gloire – Gramont – Amouroux – Bonhoure – Guilheméry – Château de l’Hers – Limayrac – Côte Pavée. 

Le secteur 5 Toulouse Sud Est compte 93000 habitants. Il offre une grande diversité de formes ou de fonctions urbaines. On trouve de l’habitat essentiellement collectif à Empalot, des quartiers mixtes à Sauzelong, Rangueil ou dans le faubourg Saint-Michel et des secteurs à dominante pavillonnaire comme à la Terrasse. Le secteur se caractérise également par une multiplicité des fonctions qu’il propose, une université et un campus à Rangueil, des zones d’activité à Montaudran, à la Grande Plaine ou au Palays ou des fonctions commerciales de proximité à l’Ormeau ou à Saint-Agne par exemple. Il y a aussi dans ce secteur Pont des Demoiselles – Malepère – Pech David – Pouvourville – Le Busca. 

Le secteur 6 Toulouse Ouest a lui aussi sa mairie de quartier, comme les autres. Le  secteur s’étend sur près d’un tiers de la superficie de Toulouse et compte 4 quartiers : Le premier est Arèmes Romaines – Saint Martin du Touch – Pupran. Le deuxième, Lardenne – Pradettes – Basso Cambo. Le troisième, Mirail-Université – Reynerie – Bellefontaine. Le quatrième, Saint Simon – Lafourgette – Oconpole. 

Encadré par le périphérique, le site d’Aribus, le lac de la Ramée et l’Oncopole, le secteur Ouest regroupe environ 65 000 habitants dont plus d’un tiers sur le quartier Mirail-Université – Reynerie – Bellefontaine.
Il est composé de zones d’activités, de zones du savoir (Ecole Vétérinaire, Croix rouge, Université du Mirail…), de zones de soins (Hôpital Purpan et Marchand), de zones de médias (France 3 et La Dépêche).
Le secteur est parcouru par des circulations de transit avec un important réseau de voies avec le périphérique, l’autoroute, la rocade Arc en ciel.
On trouve également la zone de loisirs de la Ramée, la coulée verte du Touch, la Garonne, le lac de la Reynerie et de nombreux parcs et jardins.

grand parc garonne

Toulouse demain ?

La mairie investit dans le cadre de vie des toulousains et des toulousaines.
La ville s’ouvre sur le fleuve. Les Toulousains en ont déjà eu un aperçu, via les aménagements réalisés en centre-ville, à commencer par la place Saint-Pierre.

Le projet urbain Grand Parc Garonne vise à reconquérir les bords du fleuve sur 32 kilomètres de linéaire. Il concerne sept communes (Toulouse, Blagnac, Beauzelle, Fenouillet, Seilh, Gagnac-sur-Garonne et Saint-Jory). Pour développer les cheminements piétons et cyclistes, pour valoriser le patrimoine naturel. Et pour de nouveaux espaces de convivialité. 

grand matabiau quai d'oc

Le projet Grand Matabiau – quais d’Oc accompagne la mutation du quartier Matabiau/Marengo avec le développement des transports et des aménagements urbains. Autour de Matabiau et du pôle d’échanges multimodal, il développera 300 000 m2 dédiés aux activités tertiaires.

Le précédent nom Toulouse EuroSudOuest avait été choisi pour les phases d’études. Le nom, Grand Matabiau – quais d’Oc, choisi par les partenaires, porte les ambitions du projet d’élargir le centre-ville jusqu’à la gare Toulouse Matabiau, d’accompagner l’arrivée de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) et d’être une porte d’entrée de la ville et de la région et de valoriser les quartiers existants.


Le MEETT, nouveau parc des expositions et centre de conventions, hisse la métropole au 3ème rang national, hors Paris, en termes de capacités d’accueil.

A la fois campus universitaire, plateforme de recherche, quartier résidentiel, lieu de loisirs et de promenades, Toulouse Aerospace est un site ouvert et accueillant, sur lequel les transports en commun et les déplacements doux sont facilités. Toulouse Aerospace propose une mixité de fonctions, de lien social, d’ouverture aux autres. Une véritable vie de quartier s’organise autour de l’ancienne piste de l’Aeropostale qui permet de desservir l’ensemble du quartier grâce au dévelopement de modes de déplacement doux.

La mairie à l’international et en Europe


Le maire a signé une entente de coopération avec la ville de Montréal.
Au côté de Toulouse Métropole, l’agence française du développement a décidé de suivre financièrement un projet entre la ville de Toulouse et de Ramallah.
Toulouse a conclu des accords de coopération avec : Barcelone, Casablanca, Düsseldorf, Hanoï, Ramallah, Saint-Louis, Tunis, Saragosse et Séville. Les accords avec Hambourg et Oslo ont été conclus exclusivement au niveau de Toulouse Métropole.


Si vous êtes séduit par Toulouse ou si vous recherchez un premier logement, une garderie, des renseignements sur la vie scolaire, une déchèterie, ou pour toutes autres doléances, contacter la mairie aux horaires d’ouverture et des permanences au 05 61 22 29 22 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h)

Fax : 05 61 22 22 75

Adresse mail mairiedircom@mairie-toulouse.fr

Adresse de la mairie de Toulouse : Mairie de Toulouse – Hôtel de Ville – place du Capitole, 31 040 Toulouse Cedex 6

allo toulouse, service de la mairie 24/24

Connaissez-vous allo Toulouse ?

Allo Toulouse est un service de la mairie disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. La demande formulée : par téléphone au 05 61 222 222 est orientée vers le service approprié de la ville ou de la métropole (service technique, social, police municipale…) ou d’un organisme partenaire : services sociaux, Service d’aide aux victimes d’information et de médiation (SAVIM), police nationale, préfecture…


Allo Toulouse est à découvrir en application mobile et sur montoulouse.fr

Vous pouvez télécharger l’application Allô Toulouse sur votre smartphone ou votre tablette. Il est possible de signaler une dégradation sur l’espace public, des graffitis à effacer ou un problème de propreté… Prendre un rendez-vous pour le ramassage des déchets verts et encombrants. Consulter les horaires de collecte en temps réel. Découvrir les adresses utiles. L’application est aussi disponible en téléchargement  sur l’Apple Store et Google Play.

Service des Formalités administratives au Capitole et mairies de quartier
Hôtel de ville – place du Capitole – Cour Henri IV – rez-de-chaussée porte 12
Du lundi au jeudi de 8h30 à 17h et le vendredi de 8h30 à 16h45
Tél. 05 31 22 90 00 – mail à formalitesadministratives@mairie-toulouse.fr

garde meuble et box de stockage sur toulouse

La région toulousaine est belle et ne manque pas d’attrait avec ses monuments historiques (basilique Saint-Sernin…), la Place du Capitole, et son climat favorable. Si vous envisagez de déménager dans l’agglomération toulousaine, et que vous n’avez pas d’endroit pour stocker vos meubles et affaires personnelles. Sachez que la location d’un box de stockage dépanne. Pour du stockage temporaire ou comme garde meuble longue durée, vous trouverez les meilleures adresses de box à louer à Toulouse sur le site Location-gardemeuble.fr. Si vous manquez de place chez vous, vous pouvez stocker un tas de choses : équipements sportifs, cartons de déménagement, canapé, mobilier, archives…


Si vous habitez Toulouse, n’oubliez pas de vous inscrire sur les listes électorales pour pouvoir voter aux prochaines élections municipales. Vous pourrez ainsi participer et élire le nouveau maire de Toulouse, soutenir un conseiller municipal ou une conseillère municipale. N’oubliez pas qu’une élection est importante. Elle définit la politique de la ville sur des sujets variés touchant la vie citoyenne, la cohésion sociale, transport en commun, la rénovation urbaine, l’emploi Toulouse, l’eau et l’assainissement, l’occupation du domaine public, etc. Les formalités administratives sont simples et rapides. Un justificatif de domicile et une carte nationale d’identité. A vous de jouer ! Les prochaines élections municipales sont pour 2026 (mars et juin).

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *