Etat des lieux de sortie : une étape indispensable du déménagement

Comment faire l’état des lieux de sortie avant le déménagement ?

Lorsqu’un locataire déménage, on assiste souvent à ce qu’on appelle « état des lieux ». Il s’agit en quelque sorte d’une inspection faite par le propriétaire afin de s’assurer que le locataire ait effectué l’entretien et les travaux nécessaires durant le temps où il a occupé les lieux afin de maintenir l’habitation en état. Voici ce que vous devez faire pour bien réussir cette étape.

Le contrat de bail

Dès le moment où vous songez à changer de logement, vous devez prévenir le propriétaire plusieurs mois à l’avance pour qu’il résilie le contrat de bail. Cette procédure est obligatoire et se fait à un ou trois mois avant le jour du déménagement, mais bien sûr, selon la situation source. Toutefois, il y a aussi d’autres éléments à prendre en charge lors du déménagement comme le signalement de changement d’adresse par exemple.

Le propriétaire procédera ensuite à un état des lieux de sortie. En gros, il comparera l’état des lieux depuis le jour de la signature du bail jusqu’au jour du déménagement. L’inspection se fait à vide par le bailleur lui-même ou par son représentant. Vous devez donc faire en sorte de vider les lieux à l’aide de carton de déménagement avant l’état des lieux en question. Visitez Nidouillet.

Une vérification complète

Lors de cette étape, tous les éléments seront vérifiés. L’objectif pour le bailleur est d’arriver à la conclusion que le locataire ait bien respecté ses engagements vis-à-vis de l’entretien du logement. Les deux procèderont ensemble afin d’éviter les litiges. Une liste des dommages sera établie et on procédera aussi à une vérification des équipements.

Cet état des lieux de sortie concerne entre autre l’état des murs, du plafond, du sol, la plomberie, les luminaires, les appareils sanitaires, la robinetterie ainsi que les installations électriques et le chauffage. S’il y a effectivement dommages, le locataire devra en prendre la responsabilité. Dans tous les cas, il est important que l’état des lieux se déroule en la présence des deux parties.

Le vieillissement des équipements

Il se peut dans d’autres cas que des équipements ne soient plus en état, mais non à cause d’un manque d’entretien ou de négligence de la part du locataire mais bien à cause des effets du temps et de la qualité des équipements. Dans ce cas, le propriétaire ne peut en aucun cas les mettre sur le dos du locataire.

Dans le cas contraire, le locataire devra remédier aux dommages en effectuant quelques réparations, un petit coup de peinture, remettre tout ce qui cloche en état, et cela après qu’il ait débarrassé tous ses meubles et ses objets avec un carton de déménagement car il n’y a qu’en inspectant la maison à vide qu’il sera possible de noter tous les travaux nécessaires à effectuer lors de l’état des lieux de sortie.

Si malgré tout ça, il y a litiges entre le bailleur et le locataire, il est possible de faire appel à un huissier de justice ou contester auprès d’un tribunal d’instance ou d’une commission départementale. L’huissier va se charger de faire un constat objectif que les deux parties devront accepter. D’ailleurs, tous les frais issus de sa conclusion seront départagés entre le bailleur et le locataire. Toutefois, il est toujours préférable de procéder à l’état des lieux de sortie sans son aide.

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *