Avocats à Marseille en cas de divorce

Malgré le cadre de vie exceptionnel qu’offre la cité phocéenne, de nombreux couples mariés décident de mettre un terme à leur union. En effet, on estime que la moitié des couples finira par divorcer un jour. Pour désengorger les juridictions, une réforme législative est intervenue au 1er janvier 2017 pour sortir du cadre judiciaire la procédure de divorce par consentement mutuel. Ainsi sur les 130 000 divorces qui ont été recensés en 2020, seules les moitiés ont présenté une situation nécessitant l’intervention d’un juge. Le choix d’un avocat à Marseille peut être délicat au moment de la séparation. Voici quelques conseils.

Pourquoi divorce-t-on ?

Si l’on dresse la liste des principaux motifs invoqués au moment d’un divorce, on trouve régulièrement les suivants :

  • Aveux d’un ou de plusieurs adultères
  • Le manque de dialogue et de complicité
  • Des caractères devenus incompatibles (disputes fréquentes au sujet des problèmes du quotidien ou de l’éducation des enfants
  • La perte d’un travail et les problèmes d’argent
  • Le caractère des beaux-parents
  • Une addiction à l’alcool, au tabac, à la drogue, aux jeux, une situation de manipulation ainsi que les violences au sein du couple et/ou de la famille.

Quelle procédure utiliser pour mon divorce ? 

Il existe à l’heure actuelle 5 procédures de séparation :

Le divorce par consentement mutuel

Sorti du cadre judiciaire depuis le 1er janvier 2017 afin de désengorger les juridictions, le divorce par consentement mutuel nécessite que chacun des deux époux soit assisté d’un avocat pour la négociation et la signature de la convention de séparation. Cet acte prévoit les modalités de la séparation ainsi que les conséquences du divorce [séparation des biens, prestation compensatoire, pension alimentaire, garde des enfants…]. Le divorce deviendra effectif une fois que la convention aura été authentifiée par un notaire. Si les enfants souhaitent être auditionnés par le JAF, la procédure de divorce repassera par la voie judiciaire.

Le divorce pour acceptation du principe de la rupture du mariage

Il s’agit aussi d’une forme de divorce par consentement mutuel. Mais si les parties s’entendent sur le principe du divorce, ils sont en désaccord sur les conséquences de la séparation [garde des enfants, prestation compensatoire, pension alimentaire, partage de la communauté]. C’est pour cette raison que cette procédure nécessite la saisie du JAF.

Le divorce pour faute

Lorsque l’un des deux époux, voire les deux époux n’ont pas respecté les obligations du contrat de mariage et que la situation devient conflictuelle, cette solution judiciaire permet de trancher définitivement entre les prétentions des parties et de prononcer le divorce. Cela peut déboucher sur un divorce aux torts exclusifs de l’une des parties, ou un divorce aux torts partagés. Le juge fixe les obligations et les conséquences du divorce que les futurs ex-époux devront respecter. 

Le divorce pour altération définitive du lien conjugal

Cette procédure permet à l’un des époux d’obtenir le divorce en cas de cessation définitive de la vie conjugale depuis au moins un an. Pour cela, la partie devra saisir le JAF et apporter la preuve de la cessation de la communauté de vie à la fois sur un plan matériel et affectif.

Le régime de la séparation de corps

Dans ce cas, les époux restent mariés, mais actent officiellement la séparation de corps. Ce régime cesse dans trois cas. Premièrement, si les époux reprennent la vie en communauté. Deuxièmement, si l’un des époux décède. Troisièmement, si les époux demandent le divorce. 

Est-ce difficile de trouver un bon avocat pour divorcer ?

Choisir un avocat peut très vite relever du parcours du combattant. Généralement, les bons avocats en droit de la famille sont recommandés par le bouche-à-oreille. Dans les autres cas, il faudra consulter les annuaires en ligne ou ceux qui sont disponibles sur le site du barreau du tribunal compétent. Il est recommandé de choisir un avocat spécialisé en droit de la famille, notamment pour les divorces difficiles. 

Liste avocat droit de la famille – divorce à Marseille

Maitre Zineb Tamene : 24 Boulevard Garibaldi – 13000 Marseille

Maitre Alain Lhote : spécialisé dans le Droit de la famille, des personnes et de leur patrimoine.

42 rue SAINTE – 13000 Marseille

Maitre Virginie Gomez : Droit des successions, des indivisions, des biens & au Droit patrimonial (personnes physiques ou morales). Je vous conseille pour prévenir les litiges/contentieux relevant de ce champ de compétences et vous permets aussi d’élaborer des stratégies patrimoniales pour organiser vos projets/objectifs futurs (optimisations fiscales dans le cadre transmissions, rédaction de contrats/clauses adaptés à vos spécificités: famille recomposée, personnes vulnérables, mode d’exercice de la profession, etc..).

66 rue Grignan 13001 Marseille – 13000 Marseille

Cabinet Cabinet d’avocat Denicourt : 12 rue Edmond Rostand – 13006 Marseille 6eme Arrondissement.

Maitre Oriane Lobbens : droit de la famille (divorce, garde d’enfant, pension alimentaire, avocat de l’enfant..)

rue haxo – 13000 Marseille

Cabinet Buquet Jean-Laurent : Droit de la Famille – Divorce

43 bvd Paul Peytral – 13006 Marseille 6eme Arrondissement

Maitre Audrey Pestel : Master 1 : Droit Pénal et Carrières Judiciaires à l’Université Bordeaux IV
Master 2 Professionnel de Droit Pénal à l’Université Aix Marseille III 

15 cours Pierre Puget – 13006 Marseille 6eme Arrondissement

Maitre Henri Viguier : 40 ans d’expérience, Spécialisé en droit du divorce. Depuis le 1er janvier 2017, le divorce peut être réalisé en un mois. Désormais, chaque époux doit avoir son avocat. Le cabinet peut vous proposer un avocat partenaire pour 475 euros par époux, frais de notaire compris, Aide juridictionnelle acceptée.

Spécialisé dans le Droit de la famille, des personnes et de leur patrimoine.

77, Cours Pierre Puget – 13000 Marseille, Bouches-du-Rhône.

Maitre François-Xavier Vincensini : Le cabinet intervient dans les domaines traditionnels de la vie juridique et judiciaire : droit de la famille (divorce, filiation, droit de garde et pension alimentaire).

Après de brillantes études universitaires, ponctuées par une maîtrise en droit des affaires (major de sa promotion), un DEA de Droit privé (major de sa promotion), et une thèse de Doctorat en Droit des affaires (Prix de Thèse), Maître François-Xavier VINCENSINI est inscrit sur la liste des avocats au Barreau de Marseille depuis l’année 2000.


48 rue BRETEUIL – 13000 Marseille

Box de stockage à Marseille en cas de séparation

En cas de séparation à Marseille, votre vie va changer. Si vous avez besoin d’un endroit pour garder des choses, la location d’un box de stockage à Marseille peut être utile. Des personnes divorcées utilisent le service du self-stockage pour garder des affaires en sécurité, le temps que la procédure se termine. D’autres vont emménager dans un logement plus petit, et ne peuvent pas garder la totalité de leurs biens personnels dans le nouveau logement.

Louer un garde meuble en PACA permet de stocker des papiers importants comme du petit mobilier, en toute sécurité. Avec la possibilité d’aller à votre box à louer 24/7, gratuitement, au cas où vous avez des choses à déposer ou à récupérer en urgence. Votre espace sécurisé est privatif. La taille débute à partir de 1 m2. Pour avoir une estimation d’un box, consultez le site Location-gardemeuble.fr. Il répertorie les centres de stockage capables de garder à l’abri pour une durée provisoire ou des mois de stockage, des personnes en instance de divorce à Marseille et les villes aux alentours.

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *